Au diable les formats!

wolrdcarexploded-low.jpgParmi les sujets qui préoccupent le plus les grands acteurs de la CAO, l’un des plus populaires est sans conteste le format d’échange de données. Le mois dernier encore, UGS a triomphalement annoncé une avancée majeure dans le processus de création d’un langage commun… basé sur son format propriétaire JT, cherchez l’erreur !

La collaboration et l’échange de données sont certes des préoccupations majeures. Elles constituent des éléments influençant de près l’efficacité et la productivité des industriels.

Cependant, ne pensez-vous pas que désormais la guerre des formats semble futile ? Dans un monde où les solutions d’importation et de traduction de l’information sont nombreuses, n’est-il pas temps d’arrêter de se préoccuper à ce point des formats et de se concentrer sur la seule chose qui importe réellement : l’information ?

Dans le contexte d’entreprise étendue dans lequel nous évoluons, l’accès à la bonne information au bon moment est primordial. Les utilisateurs veulent pouvoir partager le résultat de leurs efforts en s’assurant de ne pas être prisonnier d’un format.

Depuis notre création, Seemage n’a qu’un credo : démocratiser la 3D en la rendant accessible à travers des outils aussi simples que ceux d’une suite bureautique. Notre partenariat fort avec Microsoft autour de Vista va d’ailleurs dans ce sens.

Je pense que s’il est évident de répondre oui à la révolution des formats, il faut également avoir le bon sens de dire non à leur multiplication !

Leave a reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.